• Découvrez le Qi gong préventif ou comment harmoniser le Qi ?

    Nous avons vu comment préparer son corps à la pratique du Qi gong lors de la première semaine.   

    Aujourd’hui, nous allons voir dans cet article, la seconde semaine des exercices quotidiens.   

    Cette seconde semaine, nous rentrons dans le Qi gong interne (donc plutôt taoïste) puisque, chaque jour, nous travaillerons un seul exercice sur un organe.   

    Vous pouvez également choisir un des exercices de la première semaine pour échauffer votre corps.Le-Qi-gong

    Lundi : cœur   

    Ouvrir la porte céleste :   

    Nous démarrons en posture du cavalier, les bras le long du corps.   Inspiration : montez lentement les bras devant vous jusqu’au niveau de la poitrine, puis expirez.posture-qi-gong-du-lundi

    Inspiration : tournez les paumes de main vers le ciel. Pliez les doigts, puis les poignets vers la poitrine. Poursuivez le mouvements en pliant les coudes.   

    Expiration : tournez ensuite les doigts vers le sol et étirez vos bras vers l’avant, de telle manière que vos mains se retrouvent dos à dos.   

    Inspiration : retournez vos mains pour revenir en position de départ.   

    Mon conseil : Répétez l’exercice trois, six ou neuf fois en fonction du temps dont vous disposez. L’intérêt du mouvement des bras étant de faire circuler l’énergie dans le méridien du cœur, placez votre concentration au bout des doigts : surtout l’auriculaire, jusqu’aux aisselles. Vous pourrez compléter cet exercice de Qi gong interne par le massage du point du cœur.   

     

    Mardi : poumons  

    Ouvrir la poitrine :   

    Nous démarrons en posture du cavalier, les bras le long du corps.posture-qi-gong-du-mardiInspiration : montez lentement les bras devant vous jusqu’au niveau de la poitrine.   

    Expiration : fléchissez sur les jambes et relâchez les coudes, pointes vers le bas.   

    Inspiration : restez fléchi, tournez les deux mains vers vous.   

    Expiration : pliez les bras vers la poitrine.   

    Inspiration : ouvrez les bras de chaque côté, à l’horizontale. Vos paumes de main sont tournées vers l’avant.   

    Expiration : toujours horizontalement, amenez les bras devant vous, paumes de main face à face.   

    Inspiration : recommencez l’exercice en tournant les mains vers vous. Répétez l’exercice, trois, six ou neuf fois en fonction du temps dont vous disposez.   

    Retenez que si la tête vous tourne pendant cet exercice c’est que vous êtes en sur-ventilation (trop d’inspiration). Arrêtez et, la fois suivante, insistez plus longuement sur les expirations.   

    Mon conseil : Maintenez bien l’axe vertical du corps, ne vous cambrez pas : basculez bien le bassin en avant.   

    Placez votre concentration au niveau du ventre (trois doigts sous le nombril), entre les sourcils et au centre des paumes de main.   

    Mentalement, reliez ces quatre points. L’objectif de cet exercice est de faire monter et descendre le diaphragme, ouvrir et fermer la poitrine, ce qui renforce les fonctions des poumons et du cœur : meilleure respiration, meilleure circulation sanguine et meilleure circulation du Qi.  

     

    Mercredi : reins   

    Flexion du buste :   

    Démarrez en posture du cavalier, les bras le long du corps.posture-qi-gong-du-mercrediExpiration : extension, baissez la tête et laissez descendre lentement le buste vers vos pieds.   

    Maintenez cette position de flexion en respirant calmement. Sur chaque expiration, essayez de vous détendre un peu plus.   

    Inspiration : remontez lentement, c’est la tête qui se redresse en dernier.   

    Expiration : fléchissez sur vos jambes, puis, renouvelez l’exercice.   

    Faites cet exercice trois fois ou plus, même si son exécution correcte est assez longue.   

    Dans la flexion du buste, relâchez complètement les épaules et la nuque, vos bras doivent pendre : imaginez-vous posé sur une corde à linge. Les genoux ne sont pas bloqués, conservez un certains ressort.   

    Détendez-vous au maximum, puis remontez en ressentant que vous vous remplissez d’air comme un ballon et que l’inspiration vous permet bien de vous redresser et non par la force physique.   

    « Poussez » avec le ventre, pas avec les reins. L’objectif de cet exercice de Qi gong est d’ouvrir la région lombaire pour stimuler le Qi des reins, ainsi que la circulation sanguine.  

     

    Jeudi : estomac   

    Départ en posture de cavalier.posture-qi-gong-du-jeudiInspiration : montez les bras devant vous jusqu’au niveau des épaules.   

    Expiration : relâchez les coudes, pointes vers le bas, et maintenez la position. Concentrez-vous sur la respiration.   

    Pour finir : expirez et laissez descendre vos bras. Tenez la position au minimum une minute.   

    Mon conseil : Favorisez la respiration lente et basse, puisque c’est elle qui assure le massage au niveau de l’estomac. Cette posture favorise également l’enracinement.  

     

    Vendredi : intestins   

    Étirez la jambe à gauche et à droite.   

    Débutez en posture du cavalier, les bras le long du corps.posture-qi-gong-du-vendrediInspiration : tournez le buste et la taille en pivotant sur le talon de la jambe gauche. La main droite vient se poser sur le ventre, la main gauche sur les reins.   

    Expiration : flexion du buste sur la jambe gauche en laissant glisser les deux mains sur l’avant et l’arrière de la jambe. Tenez la position en faisant quelques respirations.   

    Inspiration : toujours tourné vers la gauche, lâchez les mains et remontez le buste lentement. C’est la tête qui remonte en dernier.   

    Expiration : revenez en posture du cavalier.   

    Inspiration : faites le même exercice à l’inverse, vers la droite.   

    Mon conseil : Exécutez cet exercice de Qi gong trois fois à gauche, puis à droite. La flexion du buste peut-être tenue de trente seconde à une minute. Ne forcez pas, l’objectif étant de tonifier les intestins.   

    Il convient de rappeler que dans cet article, il n’est plus question de la charpente osseuse, musculaire ou des articulation. Nous nous sommes concentrés totalement sur l’interne.   

    Vous devez vous relaxer et travailler le mental au niveau de la visualisation. Rappelez-vous que le mental associé à la respiration guide le Qi.   

    Au début, vous ne sentirez certainement rien, mais avec le temps vous pourrez effectivement ressentir le Qi circuler (chaleur, picotement…).   

    Dans tous les cas, ne vous arrêtez pas à cela, que vous perceviez quelque chose ou pas, restez physiquement et mentalement détendu.Le Qi gong

    Conclusion   

    Le travail de la seconde semaine est plus « ingrat » que celui de la première où les résultats se sont fait sentir tout de suite avec une sensation agréable de détente, de souplesse, d’aisance et de plénitude.   

    On ressent effectivement une certaine joie de vivre, d’euphorie, ce qui est bien naturel. Dès que l’on donne au corps ce qu’il demande, c’est-à-dire de l’exercice non contraignant, il vous le fait savoir tout de suite. Mais, comme il est assez exigeant, attention, il en réclamera encore !   

    Le travail de la première semaine doit-être acquis. Du fait qu’il soit plutôt plaisant, n’hésitez pas à rajouter quelques jours pour bien approfondir ces bases, car, dès le début de la seconde semaine, elles sont considérées comme acquises et nous concentrons tout le travail sur l’intérieur.   

    Retenez également que la première semaine, vous pratiquez un Qi gong bouddhiste, de l’extérieur vers l’intérieur. La seconde semaine, vous faites un Qi gong taoïste, de l’intérieur vers l’extérieur.   

    Revenez toujours aux bases. Avant d’accomplir une technique de la seconde semaine, faites au moins un exercice de la première.   

    Vous allez pratiquer régulièrement les exercices de la seconde semaine que vous ressentez le mieux. Attention à ne pas négliger les autres. S’il y a une technique que vous n’arrivez pas à réaliser, persévérez.   

    Le Qi gong est un ensemble, vous ne pouvez pas travailler le cœur, par exemple, en délaissant l’estomac. L’intitulé de la seconde semaine c’est : « comment harmoniser le Qi » ?   

    S’il y a un seul instrument, rien n’est harmonisé. Nous ne somme pas dans le Qi gong curatif où l’on soigne l’organe malade, mais dans un Qi gong préventif : nous renforçons et harmonisons le Qi au sein des organes.   

    Bien entendu, le jour et l’organe indiqués dans cet article ne sont qu’une proposition. Le lundi, par exemple, n’est pas le « jour » où il faut absolument travailler le cœur. Vous pouvez, pourquoi pas, travailler toute une semaine un organe et étaler l’entraînement sur cinq semaine.   

    Cet article vous a plu ? Et vous, que faites vous pour stimuler et renforcer votre organisme ? N’hésitez pas à partager vos impressions avec nous !   

    Votre adresse email ne sera ni divulguée ni louée ni vendue.

    Vous aimez cet article ! faites-le savoir :

    3 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

    1. Rétrolien: Découvrez le Qi gong préventif ou...

    2. Publié dans 24 avril 2014 le 22:50

      C’est bien d’avoir expliqué toutes les postures, mais ça serait mieux avec un schéma, une photo (ou encore mieux) une vidéo.. car pour un non pratiquant ou un débutant c’est assez dur à visualiser je trouve.

      • Gaetan
        Publié dans 25 avril 2014 le 16:37

        Bienvenue sur le blog et merci pour votre commentaire !

        C’est une très bonne idée, il est vrai que ce n’est pas toujours facile de comprendre comment “fonctionnent” les enchaînements de Qi Gong quand on est novice ! Je vais donc prochainement compléter cet article avec quelques visuels. Merci pour cette remarque constructive.

        Bien amicalement,

        Gaëtan [Bien-Être & Réflexologie]

    Les commentaires sont fermés.