• Le Do-in du dos ou comment se masser soi-même le dos ?

    Tout comme le Do-in de la tête, le Do-in du dos à la particularité d’être riche en correspondances avec les différents organes du corps, d’où l’utilité de le stimuler.

    Dans cet article, nous allons voir comment se masser soi-même le dos et plus précisément, vous allez découvrir les techniques de Do-in du dos que vous pouvez réaliser chez vous.le-do-in-du-dos

    Comment pratiquer le Do-in du dos :

    1. Pour réaliser le do-in du dos, penchez-vous légèrement en avant et martelez de vos poings à demi-fermés, poignets souples, les zones de chaque côté de la colonne vertébrale en partant du coccyx.

    Montez ensuite le plus haut possible jusqu’au milieu du dos. Faites 3 ou 4 passages. N’hésitez pas à marteler une zone large, comprenant le sacrum et le coccyx.

    À ce niveau, vous aurez un retentissement sur le plexus hypogastrique du système nerveux végétatif. Ce plexus intervient sur les organes génitaux, la prostate, le rectum, la vessie.

    Sur le plan énergétique, vous stimulerez de la sorte essentiellement deux méridiens très importants : celui de la vessie et le méridien gouverneur.

    2. Pratiquez cet exercice de Do-in comme indiqué ci-dessus, mais avec les mains à plat en cupule. Vous aurez ainsi une action, certes moins en profondeur, mais plus vascularisante et complémentaire. Faites déborder vos « fessées » sur les hanches, le bas du dos, les reins.

    3. Légèrement penché en avant, positionnez vos poings de chaque côté de la colonne vertébrale au-dessus de L5. Vous mettez donc vos poings au-dessus de la partie basse de la lordose lombaire.

    En gardant cet appui ferme, redressez-vous en inspirant. Recommencez en positionnant vos poings plus haut. Vous pourrez prendre 3 ou 4 appuis bilatéraux ascendants.

    Cet exercice de Do-in qui doit toujours rester indolore, est à pratiquer 3 fois, il pourra générer une expiration profonde salutaire, signe de l’interaction avec les plans profonds. Cette action, en fonction des correspondances vertébro-organiques, stimulera l’intestin grêle, le colon et le péritoine.

    Si, pour des raisons anatomiques, votre dernière lombaire L5 a tendance à trop glisser en avant , je vous conseille de ne pas lordoser exagérément.Le-do-in-du-do-ou-comment-se-masser-soi-même-le-dos

    4. Prenez appui sur les côtes basses de chaque côté de la colonne vertébrale à l’aide de vos pouces. Pour se masser soi-même cette zone, il suffit de suivre le contour des côtes inférieures par pressions successives, 3 fois de suite.

    Si vos pouces sont sensibles, pratiquez un Do-in du dos en exerçant des frictions profondes énergiques sur ces zones, en faisant glisser les doigts de façon à générer une chaleur en profondeur qui se diffusera agréablement.

    Ces zones sont importantes à stimuler, elles correspondent sur un plan relation vertèbre-organe (scientifiquement appelées relation métamérique ortho et parasympathique), très utilisée en ostéopathie, au plexus mésentérique inférieur.

    Ce plexus aura une influence directe sur un équilibrage des fonctions du colon ascendant et sur la circulation lymphatique.

    5. Pratiquez comme indiqué ci-dessus mais placez les pouces de part et d’autre de la colonne vertébrale au niveau lombaire bas, et réalisez cet exercice de Do-in par pressions successives, en suivant le pourtour des crêtes iliaques, jusqu’à leur point culminant extérieur. Pour plus d’efficacité, il est recommandé de se masser soi-même en insistant plus particulièrement sur ces points culminants.

    A ce niveau, la présence du point vésicule biliaire n° 27 (juste au-dessus de la crête iliaque), agit sur les sensations de ballonnements abdominaux. Recommencez 3 fois ce type de stimulation. Vous obtiendrez une bonne élimination intestinale qui diminuera vos sensations de ballonnements et calmera les douleurs lombaires et de hanche.

    Il est intéressant de noter que, par l’intermédiaire des voies réflexes liées au système neurovégétatif, les pressions sur ces zones interviendront sur l’appareil musculaire lombaire et dorsal ainsi que sur le transit.

    Enfin, on constatera encore une fois qu’il y a pas d’opposition entre le conceptions énergétiques orientales et les approches physiologiques occidentales. C’est simplement un angle d’approche différent d’un même sujet, notre corps, pour une même finalité, celle de l’équilibre de notre santé. Seuls les outils changent mais « la taille » est la même.

    Vous avez appréciez cet article, vous voulez en apprendre davantage sur le Do-in du dos ? Alors N’hésitez pas un seul instant et remplissez le formulaire ci-dessous et recevez vos 4 vidéos de formation !

    Votre adresse email ne sera ni divulguée ni louée ni vendue.

    Vous aimez cet article ! faites-le savoir :

    Un commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

    1. Rétrolien: Automassage pour s'endormir: 2 exercices pour retrouver un sommeil réparateur dès ce soir - Bien-Être & Réflexologie