• Le massage suédois : une véritable remise en forme physique et morale

    Le but du massage suédois est de provoquer dans le corps les mêmes effets qu’une séance de gymnastique. Aussi dynamique que diversifiée, la méthode met en scène cinq gestuelles différentes : effleurage, pétrissage, frictions, percussions et vibrations, toutes exécutées selon un protocole précis.  

    Leur action combinée permet d’atténuer les tensions musculaires, de raffermir les tissus, d’assouplir les articulations et de solliciter le système lymphatique pour éliminer les toxines.Le-massage-suédoisCe que vous devez savoir sur le massage suédois en 3 étapes :

    Découvrir le corps du bout des doigts. Cibler les zones de tensions pour mieux les travailler ensuite. Apprivoiser la confiance du client pour qu’il s’abandonne.  

    Telle est la mission du massage de cette première étape : l’effleurage. Le thérapeute commence en haut de la colonne vertébrale, au-dessus du cou et glisse lentement jusqu’à l’épine dorsale.La pression est profonde et effectuée avec la pulpe des doigts qui, sur leur passage, stimulent la circulation du sang.  

    Ensuite, après avoir bien appréhendé les tensions musculaires avec les effleurages, le thérapeute entame la seconde étape du massage. A savoir les pétrissages.  

    Cette gestuelle est prodiguée pour relaxer davantage et « chauffer » les muscles en vue d’un travail plus profond.  

    Elle est composée de mouvements de malaxages, compressions, roulements et pressions. Son but est d’améliorer la microcirculation et éliminer les toxines des tissus nerveux et musculaires.  

    À noter que la partie la plus intense du massage suédois est celle que l’on appelle « friction ». Elle consiste à presser les paumes, les pouces, le bout des doigts et les coudes sur les tissus musculaires près des zones osseuses.  

    Lorsque le thérapeute travaille le massage sur le haut de la fesse, cela permet d’agir sur les hanches et soulager la zone des reins, souvent douloureuse lorsqu’on porte des talons ou qu’on adopte des mauvaises postures lorsqu’on est longtemps assis ou debout.  

    Il convient de rappeler les points de déclenchement – appelés aussi « points de gâchette » – sont localisés dans des bandes musculaires serrés. Ils sont sensibles à la pression et lorsqu’ils sont comprimés par un mouvement, peuvent provoquer une douleur dans une autre partie du corps.  

    Ces points se situent généralement entre les épaules et dans le cou. La friction effectuée ici par la technique suédoise permet de travailler précisément le point de déclenchement et de soulager rapidement toute la zone endolorie.  

    Pour réussir le mouvement, le bras de la personne massée doit-être plié et maintenu sur son dos. Le praticien peut alors glisser sa main, de la colonne vertébrale vers l’omoplate.  

    Enfin, lorsqu’il est pratiqué à même la peau, le massage suédois vigoureux garantit en trente minutes une véritable remise en forme physique et morale.

    Et vous, que pensez-vous du massage suédois, avez-vous des retours d’expériences à nous faire part ?

    Votre adresse email ne sera ni divulguée ni louée ni vendue.

    Vous aimez cet article ! faites-le savoir :

    Un commentaire a été rédigé, ajoutez le votre.

    1. Rétrolien: Massage Suédois | Massages autour du monde

    Les commentaires sont fermés.