• Qu’est-ce que le makkho ho ou comment se préparer à une séance shiatsu ?

    Avant de soigner autrui, il faut commencer par prendre soin de soi-même. Donner un shiatsu ne demande pas de capacités exceptionnelles, mais il faut être en forme tant sur le plan physique que psychologique, bien ancré dans son bassin et relativement souple.

    De nombreuses pratiques comme le yoga, le Taï-chi chuan ou le Qi gong sont très utiles pour assouplir le corps et mettre en mouvement l’énergie.se-préparer-à-une-séance-shiatsu

    Masunaga, le maître du shiatsu moderne, créa à cet effet une série d’exercices spécifiques qu’il appela « makkho ho ».

    Ces mouvements, utiles aussi bien au masseur qu’au massé, préparent ou complètent utilement une séance de shiatsu.

    Pratiqués régulièrement, ils développent le Ki et renforcent le Hara ainsi que la souplesse de toutes les articulations.

    Les exercices makkho ho se pratiquent par séries. Chaque série est destinée à mettre en mouvement l’énergie de tel ou tel organe et du méridien correspondant.

    Pour harmoniser l’ensemble, il est recommandé de faire la série complète tous les jours. Toutefois, si vous observez un déficit énergétique dans une partie de votre corps ou de celui de votre partenaire, vous pouvez accentuer la pratique des mouvements correspondants.

    Exercice préparatoire

    Prenez la position debout, jambes écartées de la largeur des épaules, genoux légèrement fléchis.

    Sur l’inspiration, levez progressivement les deux bras simultanément en les écartant devant vous, puis, au-dessus de vôtre tête, expirez dans cette position.

    Recommencez six fois l’exercice au rythme de vos respirations.

    Makkho ho du poumon et du gros intestin

    Les méridiens du poumon et du gros intestin, sont associés en médecine chinoise, et liés à l’élément Métal.

    Le premier est en rapport avec la respiration, lieu d’échange privilégié entre l’intérieur du corps et le monde extérieur ;

    Le second a pour fonction l’élimination des matières et des toxines. Le stress et la vie sédentaire sont souvent responsables de blocages énergétiques au niveau de ces méridiens.

    – Reprenez la première position de l’exercice préparatoire et agrippez vos pouces dans le dos.

    – Sur l’inspiration penchez le buste en avant, tandis que vous étirez les bras en les décollant le plus possible des fessiers.

    – Tenez la position et relaxez-vous. Sur chaque inspiration, étirez un peu plus vos bras en direction de votre tête mais sans forcer. Gardez les genoux légèrement fléchis.

    Mon conseil :

    Restez dans la posture pendant quelques respirations puis revenez lentement à la position de départ.

    Makkho ho de l’estomac et de la rate

    Estomac et rate sont liés à l’élément Terre et à l’absorption de la nourriture qui alimente le sang et le corps en énergie.

    Ces deux méridiens sont essentiels au maintien d’une bonne santé. Ils sont souvent plus faibles lorsque la personne est fatiguée ou souffre d’une maladie chronique.

    Le méridien de l’estomac, plus Yang, se charge de distribuer l’énergie, tandis que la rate Yin collecte le Ki venant de la nourriture.

    Un déséquilibre énergétique dans ces deux méridiens sera souvent la cause de troubles digestifs.

    – Asseyez-vous, genoux bien écartés pour que vos fesses reposent à terre si vous êtes assez souple. Reposez ensuite vos deux mains bien à plat sur le sol derrière vous.

    – Tandis que vous expirez, penchez-vous lentement en arrière.

    – Dès que votre dos repose sur le sol, amenez vos deux bras dans le prolongement de votre tête.

    – Relaxez-vous dans cette position pendant plusieurs respirations en ouvrant bien votre gorge, puis revenez lentement à la position de départ.

    Mon conseil :

    Si la position est inconfortable, restez dans la posture de départ sans chercher à descendre.

    Relaxation du plexus solaire

    La zone du plexus solaire est souvent le lieu d’expression des stress et tensions accumulées. Aussi est-il important en shiatsu tant pour le masseur que pour le massé de détendre cette région du corps.

    – Agenouillez-vous sur vos deux genoux dans la position japonaise dite de « seiza »

    – Sur l’expiration, penchez-vous légèrement vers l’avant en prenant soin de pointer l’extrémité de vos index, majeurs et annulaires en direction du plexus solaire afin d’y exercer une pression profonde et continue.

    – Inspirez en revenant à la position initiale et en relâchant la pression. Recommencez le cycle complet sur une dizaine de respirations.

    Makkho ho du cœur et de l’intestin grêle

    cœur et intestin grêle sont en correspondance avec l’élément Feu. Un déséquilibre de ces méridiens se traduit le plus souvent par des problèmes cardio-vasculaires, une transpiration excessive, de l’agitation et de l’anxiété, des troubles digestifs, urinaires et de la confusion mentale.

    – Asseyez-vous, saisissez vos pieds, plantes tournées l’une contre l’autre ; saisissez vos pieds avec vos mains.

    – Sur l’expiration, penchez-vous en avant en amenant votre front vers les orteils. Gardez les coudes à l’extérieur de vos genoux.

    – Ne forcez pas, faites l’exercice en fonction de votre souplesse, relaxez-vous dans le position en restant quelques instants les poumons vides et en vous concentrant sur le centre de votre poitrine.

    – Inspirez en revenant à la position de départ. Recommencez le cycle sur plusieurs respirations.séance-shiatsu

    Makkho ho du rein et de la vessie

    Reins et vessie sont liés à l’élément Eau, source de notre énergie vitale et créatrice. Ils sont également en rapport avec le système nerveux, la moelle et les os.

    Un déséquilibre de cet élément entraînera une fatigue générale, des problèmes ostéo-articulaires, urinaires ou neurologiques et des douleurs dans le bas du dos.

    – Asseyez-vous jambes et bras tendus devant vous, le dos droit, les épaules relâchées.

    – Sur l’expiration, penchez-vous vers l’avant en étirant vos bras, paumes tournées vers l’extérieur, en direction des pieds. Il n’est pas nécessaire que les mains atteignent vos pieds.

    – Expirez dans le mouvement et relaxez-vous dans la position en respirant normalement.

    – Revenez très doucement à la position de départ.

    Makkho ho du Maître du cœur, du Triple Réchauffeur, du foie et de la vésicule bliaire

    Les méridiens du Maître du cœur et du Triple Réchauffeur sont liés à l’élément du Feu et jouent un rôle d’assistance pour le méridien du cœur et des reins.

    Le premier se charge de défendre le cœur contre le stress, les émotions, les infections, la chaleur. Le second équilibre l’énergie dans l’ensemble du corps et la conduit dans les autres organes.

    – Asseyez-vous confortablement en tailleur en rapprochant le plus possible vos pieds du pubis.

    – Croisez ensuite vos bras devant vous en plaçant chacune de vos mains sur le genou opposé.

    – Expirez en vous penchant en avant de telle sorte que vos coudes viennent toucher le sol entre vos genoux.

    – Relaxez bien la tête et le cou et détendez-vous dans la posture en respirant normalement. Revenez à la position de départ sur l’expiration et recommencez l’exercice en inversant le croisement des bras.

    Makkho ho du foie et de la vésicule biliaire

    Les méridiens de la vésicule biliaire et du foie sont liés à l’élément du Bois. Ils jouent un rôle important dans le métabolisme et sur le plan psychique.

    Ils sont impliqués dans toutes les formes d’actions et de prise de décision. Un blocage énergétique au niveau de ces méridiens sera à l’origine de troubles digestifs, de maux de tête, de tensions musculaires, de troubles psychiques et de syndromes dépressifs.

    – Asseyez-vous, les jambes bien écartées.

    – Placez votre main droite sur le flanc gauche bien au-dessus de votre tête, paume tournée vers le ciel.

    – Expirez lentement ; en même temps, étirez le buste le plus possible sur le côté droit.

    – Relaxez-vous dans la posture quelques instants en respirant normalement, puis revenez lentement à la position de départ. Reprenez le même exercice de l’autre côté.

    Exercice complémentaire

    Pour terminer votre série de makkho ho.

    – Tenez-vous debout, jambes écartées de la largeur des épaules, genoux légèrement fléchis.

    – Balancez les bras de chaque côté du corps très souplement et en relâchant bien les épaules.

    – Balancez ensuite simultanément les bras dans un mouvement d’avant en arrière, en respectant un angle de 60° et 30° environ, tout en respirant naturellement et calmement. Faites ce mouvement de balancier pendant quelques minutes.Enfin, la tenue dans laquelle vous allez exercer vos exercices physiques makkho ho suivi de votre séance shiatsu, doit être suffisamment ample et souple pour ne gêner aucun mouvement. Un dernier conseil : mettez-vous pieds nus.

    Votre adresse email ne sera ni divulguée ni louée ni vendue.

    Vous aimez cet article ! faites-le savoir :