• La sympathicothérapie : la méthode en 7 étapes pour vous détendre dès aujourd’hui !

    Il faut savoir que la réflexothérapie est fortement ancrée dans la culture asiatique depuis des siècles. L’auriculothérapie, l’acupuncture ou la réflexologie plantaire comptent parmi les méthodes traditionnelles les plus connues, mais d’autres zones du corps ont aussi été explorées.

    C’est par exemple le cas de la sympathicothérapie, cette technique d’antan s’intéresse aux points nasaux. Elle fait partie des branches de la médecine douce axée sur la réflexologie nasale.la-sympathicotherapie-decouvrez-les-7-etapes-pour-vous-relaxer-des-aujourdhui

    La sympathicothérapie, une technique d’antan de médecine douce

    La sympathicothérapie a fait son apparition en Égypte et en Chine au cours du Ve siècle av. J.-C. Elle s’est fortement développée au début du XXe siècle grâce aux recherches du Docteur Pierre Bonnier. Dans les années 30, à la suite du traité de sympathicothérapie élaboré par Paul Gillet, la méthode est aussi pratiquée dans quelques pays européens comme l’Allemagne et l’Espagne.

    La sympathicothérapie, c’est quoi exactement ?

    Connue sous l’appellation de nasothérapie, réflexologie endonasal ou encore rhinoréflexologie, la sympathicothérapie est basée sur la stimulation du système sympathique, l’un des constituants du système nerveux. De même que pour les autres méthodes de la médecine douce, la sympathicothérapie se distingue par des procédés précis. Les attouchements ont lieu dans trois parties distinctes de la cavité nasale :

    – Le cornet supérieur (traitement des dysfonctionnements du système nerveux)

    – Le cornet moyen (traitement des fonctions cardio-respiratoires)

    – Le cornet inférieur (traitement des problèmes digestifs)

    La sympathicothérapie est formellement déconseillée si vous représentez ces cas :

    – Présence de polypes nasaux

    – Grossesse

    – Trouble cardio-vasculaire grave

    – Saignement du nez

    – Sinusite

    Les bienfaits de la sympathicothérapie ?

    Il arrive que vous vous sentiez exténué ou irritable, optez pour une séance de sympathicothérapie pour vous détendre. Indolore et sans effets secondaires, cette technique est une pratique courante pour vous relaxer et retrouver un bien être naturel. Grâce à la stimulation du système nerveux, la sympathicothérapie soigne la dépression, la spasmophilie ou encore le stress.

    La réflexologie endonasal intervient aussi dans plusieurs parties du corps (le système digestif, la partie cérébrale et spinale) et permet de guérir certaines pathologies. Elle permet d’apaiser les douleurs et traite le trouble du sommeil, l’hypertension, la migraine, les troubles cardio-vasculaires, et les problèmes d’ulcères.

    Des recherches ont aussi démontré l’efficacité de la sympathicothérapie contre les affections circulatoires, dont les jambes lourdes et la varice. Cette technique est également utilisée pour pallier les traitements contre le tabagisme et les affections endocriniennes.

    Elle s’avère aussi efficace pour traiter les troubles génitaux. 70 % des hommes et 50 % de femmes sont touchés par des troubles sexuels. Ces problèmes s’expliquent par un déséquilibre du parasympathique. En stimulant l’hypophyse, la sympathicothérapie peut stimuler la production des hormones génitales.

    Où trouver un sympathicothérapeute ?

    Si vous cherchez un praticien maîtrisant les techniques de sympathicothérapie, sachez que tous les thérapeutes (ostéopathes, acupuncteurs, homéopathes, phyto-aromathérapeutes) qui ont bénéficié d’une formation dans le domaine de la sympathicothérapie peuvent vous recevoir. Pour vérifier leur aptitude, vous pouvez consulter le registre international des sympathicothérapeutes.la-sympathicotherapie-en-7-etapes

    Comment se déroule une séance de sympathicothérapie ?

    La séance de la sympathicothérapie dure quelques minutes. Son procédé est simple et ne représente aucune difficulté pour respirer. Votre praticien introduit dans votre nez un stylet métallique fin doté d’un embout arrondi. Imbibé de quelques gouttes d’huile essentielle (diluées de 0,2 % à 1 %), ce bâtonnet touche les points réflexes qui sont localisés dans la cavité nasale.

    Il se peut aussi que votre thérapeute utilise deux stylets en même temps et les laisse en position statique dans les deux narines pendant quelques minutes. Quelle que soit la méthode appliquée, le contact du stylet avec la muqueuse nasale stimule le système neurovégétatif. Cette partie du corps joue un rôle primordial, car elle garantit le bon fonctionnement du foie, des intestins et des pancréas.

    Il est indispensable de passer 3 à 10 séances pour obtenir des résultats tangibles. Vous pouvez cependant ressentir des changements notables et un bien-être dès la première séance.

    L’auto-sympathicothérapie, une technique éprouvée pour vous relaxer ou tonifier votre corps

    Vous vous sentez fatigué ? Vous pouvez pratiquer vous-même une séance d’auto-sympathicothérapie pour recouvrer votre tonicité. L’auto-massage peut être effectué grâce à un coton-tige. Il est important de bien choisir l’huile essentielle que vous allez utiliser pour imbiber le bâtonnet.

    Si vous souhaitez vous détendre, choisissez une huile essentielle à base de Petitgrain Mandarine ou la Verveine citronnée. Ces produits naturels sont en effet connus pour leurs propriétés antistress. Pour traiter l’hypotension, il est préférable d’opter les huiles essentielles composées de Thym satureioïde ou la menthe poivrée.

    Pour la préparation de la recette, prenez 10 ml d’huile végétale et ajoutez-y une goutte d’huile essentielle. Demandez l’avis de votre thérapeute s’il est possible d’utiliser différentes sortes d’huile essentielle dans la composition. Sauf avis contraire de votre praticien, vous pouvez aussi ajouter une goutte d’huile essentielle à base de lavande ou de gingembre.

    Comment se masser-soi même les cavités nasales ?

    Installez-vous confortablement et commencez par introduire le coton-tige dans votre narine. Faites attention, il est inutile de pénétrer tout le bâtonnet dans les parois nasales. 2 ou 3 cm sont suffisants pour pouvoir masser la cavité nasale. Prenez votre temps en massant délicatement l’intérieur de votre nez pendant 30 secondes. Il est aussi possible de masser horizontalement la cavité.

    Quand vous êtes totalement satisfait, vous pouvez passer dans l’autre narine, puis recommencer le procédé depuis le début. Il est indispensable de débuter la journée par une séance de sympathicothérapie si vous ne vous sentez pas bien pour vous donner un peu de punch. Cette pratique est cependant déconseillée avant de s’endormir. Vous pourrez répéter la séance 3 ou 4 fois par jour.

    Sachez que la sympathicothérapie ne représente aucun risque. L’auto-sympathicothérapie est indiquée pour stimuler la sécrétion des larmes dans le cas où vos yeux sont secs. Elle permet aussi de soulager la sinusite mis à part ses propriétés antistress.

    La sympathicothérapie est une alternative pour éviter la prise de médicaments dans le cas où vous souffrez des problèmes pathologies touchant les organes vitaux. Elle intervient directement dans le système nerveux et rééquilibre le dysfonctionnement de l’organisme afin de retrouver un certain bien être.

    La sympathicothérapie est particulièrement efficace pour traiter les troubles du sommeil, la dépression ou le stress. Elle peut aussi guérir les troubles cardio-vasculaires, les problèmes de circulation sanguine ou les problèmes viscéraux.

    Cette méthode date de plusieurs siècles av. J.-C. et continue d’être pratiquée jusqu’à maintenant grâce à son efficacité. Simple et indolore, la sympathicothérapie peut être pratiquée par soi-même. Vous pouvez dans ce cas utiliser un coton-tige ou vous procurer un stylet spécialisé auprès de nombreuses boutiques en ligne.

    Votre adresse email ne sera ni divulguée ni louée ni vendue.

    Vous aimez cet article ! faites-le savoir :