• Le massage thaï, un massage complet pour rééquilibrer son énergie vitale

    Sous la forme d’un balai incessant, le massage thaï, subtil, travaille sur le corps énergétique interne. Le terme de cette discipline ? Une réconciliation avec soi-même mais aussi avec les autres.massage-thaï

    Les principes de bases du massage thaï  

    Le saviez-vous : Le nuad bo’ rarn ou massage thaï se pratique le plus souvent au sol, sur un matelas fin recouvert d’un tissu de soie.   

    Le praticien aime à se sentir digne, revêtu de son costume traditionnel. Pour lui, cela participe à l’harmonie.   

    Quant au receveur, il est habillé d’un simple ensemble de coton. Le plus ample possible, afin de faciliter les enchaînements…   

    Par ailleurs, Le massage thaïlandais fait partie de la grande famille de la massothérapie et dans la tradition du massage thaïlandais, il faut savoir que chaque personne est considérée comme unique. Et mérite à ce titre une attention particulière.   

    En effet, en prélude d’un massage, le praticien récite une prière dédiée au maître Shivago Komarpaj en langue originale, le pâli.   

    Cet éveil spirituel lui permet d’effectuer son travail l’esprit allégé. Et facilite sa capacité d’écoute à l’autre.

    Déroulement d’une séance de massage thaï  

    Pour commencer, le thérapeute se pose pour insuffler un tempo qui sera le même pendant toute la séance de massage.   

    Ensuite, il débute toujours la séance en effectuant des pressions avec la paume des mains sur les pieds. Afin que l’énergie vitale remonte de la racine à la tête.   

    Il convient de rappeler que le massage thaï s’effectue particulièrement par pressions palmées, pression des pouces, postures d’étirement et mobilisations articulaires.   

    Les coudes, genoux, pieds ou avant-bras sont tous utilisés avec dextérité. En effet, de longs étirements permettent de bien positionner le corps.   

    On pourra alors faire circuler le prana (ou énergie vitale) à travers les dix “sen” (lignes énergétiques ). Ces lignes d’énergies ou canaux concentrent des points réflexes similaires aux méridiens chinois.   

    Le massage thaïlandais est pratiqué précisément sur le carrefour de l’aine, les clavicules et les aisselles, des points de compression visent à relancer la circulation sanguine et favorisent l’élimination des toxines.   

    Pour que le massage thaï soit prodigué dans de bonnes conditions, il faut que le rythme soit à la fois lent et doux.   

    Ensuite, le masseur enchaîne les gestes avec précision et fluidité. Progressivement, ces derniers deviennent de plus en plus impressionnants. Jusqu’à ressembler à un ballet.   

    Le receveur, guidé par son « maître », pratique alors une sorte de yoga passif. Et se retrouve dans des asanas (ou « postures physiques ») qu’il ne se serait jamais senti capable d’effectuer.   

    Une séance de massage thaïlandais s’achève toujours en douceur. A partir du moment ou le corps est libéré, les tensions apaisées et la garde abaissée, on se laisse lentement prendre le visage en main.   

    Douces et enveloppantes, les mains balayent l’ovale du visage et se posent à l’écoute, sur le front.   

    Le masseur fait ensuite rouler les pouces sur les maxillaires, les lignes du front, les tempes.   

    Des petites pressions sur les sourcils, particulièrement relaxantes, viennent compléter la manœuvre. Une merveilleuse façon d’apaiser l’esprit, fin prêt, alors, à vagabonder.   

    Recette à base d’huile réconfortante et herbes chaudes médicinales en aumônière  

    Il faut savoir que Le nuad bo’ rarn ou massage thaï se pratique sans huile de massage.   

    Néanmoins, dans un second temps, il peut être associé à un soin volupté qui optimise les bienfaits du massage. Et achève, en beauté, le rituel magique.   

    Dans un premier temps, concoctez chez vous, des petites aumônières bourrées d’herbes médicinales aux notes camphrées et hespéridées.   

    Elles s ‘appliquent, chauffées à la vapeur, sur le corps préalablement oint d’huile de sésame.   

    L’effet conjugué des plantes et de la chaleur provoque une vasodilatation intense et soulage les courbatures.   

    Plus souple, le corps, subtilement réchauffé, glisse alors vers le plaisir. Faites un essai sur la main avant toute application. Le pochon doit-être chaud, mais pas brûlant.   

    Le bon geste  

    Tenez fermement le tampon par son extrémité. Faites-le glisser le long du corps. Dès que vous rencontrez une zone de tension, effectuez des petites pressions roulées, en circulaire.   

    Pressée, l’aumônière libère son jus médicinal. Il pénètre dans les pores pour y libérer tous ses actifs.   

    La préparation  

    Pour l’aumônière, prenez un carré de toile de lin ou de mousseline. Rabattez les coins et tordez le tissu. Nouez à l’aide d’un fil ou d’un ruban.   

    Les ingrédients  

    • 2 tiges de lemon-grass

    • 2 petits rhizomes de curcuma

    • 1 rhizome de gingembre

    • 2 feuilles d’eucalyptus

    • 2 feuilles de menthe

    • 1 petit morceau de camphre 

    Enfin, pensez à bien hacher le tout. Et vous, que pensez-vous de cette technique de massage traditionnel ?

    Votre adresse email ne sera ni divulguée ni louée ni vendue.

    Vous aimez cet article ! faites-le savoir :

    4 commentaires ont été rédigés, ajoutez le votre.

    1. Rétrolien: Le massage thaï, un massage complet pour r...

    2. Rétrolien: Le massage thaï, un massage complet pour rééquilibrer son énergie vitale | Zenitude – le blog

    3. Publié dans 24 février 2014 le 17:41

      Les massages thaï sont excellent pour la circulation des énergies dans tout le corps! Les techniques employées sont parfaites pour chaque personnes, il faut surtout un très bon masseur pour bien ressentir le flux d’énergie dans son corps, mais généralement nous ne sommes pas déçu!
      Merci pour ces explications, à bientôt!

      • Gaetan
        Publié dans 25 février 2014 le 16:13

        Bonjour,

        Bienvenue sur le blog et merci pour votre commentaire !

        En effet, le très bon masseur est avant tout quelqu’un qui se soucie du bien-être de son patient. Et pour que le massage soit bénéfique et inoubliable, un critère est essentiel… c’est la confiance. Sans ce lien de confiance, il n’y a pas d’abandon et donc pas de détente. D’où la nécessité de bien choisir la personne avec qui on est à l’aise !

        À bientôt sur Bien-Être & Réflexologie

        Gaëtan